Belle la chienne (Chapitre 5) par zorosex

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Belle la chienne (Chapitre 5) par zorosexChapitre 5: “les routiers sont sympas”Patrick envoie un sms à Pierre : «  pour samedi, je veux voir ta bourgeoise en tenue de pute, c’est-à-dire en talons aiguilles, une jupe en vinyle noire, des bas résilles, un soutien-gorge à balconnet à dégraffer, un maquillage outrancier, une queue de cheval et une paire de lunettes. je veux qu’elle est une vrai tête de pute de haut en bas ! ».Le samedi, Patrick sonne à la porte. Belle ouvre. En bas résilles et talons aiguilles, elle porte un chemisier transparent qui laisse voir ses grosses mamelles de vache. Elle est maquillée de manière outrancière, un rouge à lèvre vif rouge-gorge, un maquillage très marqué, une mini-jupe moulante en vinyle. Cette jupe lui moule la croupe comme une dinde. Patrick interpelle Pierre : « tu vas venir avec nous pour cette sortie avec ta pute, j’ai une surprise pour toi ! ». Ils montent dans la voiture. Pierre s’installe derrière. Patrick est au volant et Belle à ses cotés. Patrick la fouille d’une main, et soulève de deux doigts le string de Belle :« tu as bien rasé ton dindon, on verra mieux les queues rentrer dans ta fente de pute ! ».Pierre s’exclame : « arrête Patrick ! »« ta gueule le cocu, tu vas être servi ! ».La voiture, un 4X4, roule maintenant sur l’autoroute. Patrick dit : « remonte ta jupe de pute et écarte les jambes. les camionneurs pourront te mater et les voyeurs bien vicieux aussi ! ». Belle est en exposition, les camions passent en klaxonnant et en faisant des appels de phares.Patrick avait soigneusement fait des annonces sur les sites de voyeurs du genre «  pute bourgeoise offerte sur l’autoroute pour routiers vicieux ». Ce samedi là, il y avait énormément de camions, avec la grève et les gilets jaunes. Des files de camions et des aires autoroutes submergées par ces engins. Les camionneurs discutent entre eux. Polonais, Portugais, Espagnols… La voiture de Patrick se retrouve à l’arrêt dans les bouchons . Belle entrevoit des hommes, petits et trapus, des gros et des maigres, des vieux et des jeunes. Rodolphe, un bucheron polonais, dans un pantalon moulant son gros cul, prend la parole d’une voix rauque: «  alors, il va falloir se faire entendre mes gaillards ! ».Mais Rodolphe et ses compères routiers entrevoient Belle dans la voiture, jupe remontée. Le bucheron se rapproche de la voiture et dit à Patrick : «  faites déambuler cette pute entre les camions. elle aura le droit d’être élue par les camionneurs de toutes les nationalités ».Patrick s’exclame : « vas y ! petite pute de bourgeoise, tu dois aguicher tous les routiers »., Rodolphe le porte parole des routiers : «  ils sont bloqués depuis une semaine et ils ont les couilles pleines. ils se branlent entre eux le soir. ça va les chauffer de voir cette pute de Belle ». « applique toi ! », ordonne Patrick. Rodolphe : «  qu’elle se promène en talon et bas entre les camions. Elle devra demander à chacun : « tu ferais quoi à la pute ? » en montant dans ta cabine. l’idée la plus cochonne retiendra le premier passage de Belle la putain ! ».Belle déambule telle une pute à travers les files de camions. Elle est mattée , insultée : «  la pute, la traînée, la vide couilles est venue se faire défoncer le dindon et le marron glacé ! alors la bourgeoise on est venu se taper des poireaux de camionneurs ? » Pierre dit à Patrick : «  arrête moi ça ! ».« mais ne t’inquiète pas, tu seras aux premières loges pour la première scène cochonne », dit Patrick. Belle est revenue sur l’allée principale. Rodolphe lui dit alors : «  tu vas repasser et demander à chacun par la fenêtre une idée à la hauteur de ta venue ! ».  Belle se poste devant la première cabine. La fenêtre s’ouvre. D’une voix timide Belle demande : « alors tu me ferais quoi si je monte ? ».« je voudrais que tu me pompes ma grosse queue et me branler sur ta grosse poitrine laitière ». Le deuxième, un grand black : « moi dis donc, je te fourrerais ma queue dans ton trou du cul de pute ! ». Le troisième, un portugais très poilu : «  je te gicle à la bouche, et te prends en levrette comme une chienne ». Le quatrième un albanais : «  moi si tu montes, j’encule mon copain devant toi et je te fais sucer ma queue pour la nettoyer. on te palpe tous tes orifices, on te fist et on te prend en double comme une traînée ! ». Le camionneur suivant, dans sa cabine où il est inscrit en fluo sur le pare brise, Alberto : « on fait une ronde avec mes collègues italiens et on te prend à la chaîne comme une chienne en chaleur ! ». Alberto a déjà sortie sa grosse queue que Belle a déjà envie de sucer et d’engloutir. Elle refait l’allée complète. Elle balance son cul et se trémousse, le dindon à l’air.Patrick et Rodolphe se concertent : « on va prendre un camionneur de chaque pays pour cette pute ! ». Rodolphe voit arriver Belle. Il pelote ses gros nichons : «  alors ils sont pas charmants ces camionneurs ?! ». Rodolphe entraine Belle à l’arrière de son camion: «  allez, retourne toi et montre ton cul de pute ! écarte le correctement ton cul de bourgeoise. on va demander aux camionneurs s’ils voient bien tes orifices ! écarte mieux que ça le cul et la diyarbakır escort bayan chatte en même temps ». Une dizaine de camionneurs sont déjà face au cul exhibé de Belle. Tous les yeux sont fixés sur cette grosse croupe charnue que Belle écarte au maximum afin de bien montrer son trou du cul ! Rodolphe, en meneur, sort son énorme queue, une pine luisante comme un gros champignon. Il s’approche de Belle et lui fouette le cul de sa queue : «  alors la pute, on fait venir ton mari ?! ». Il passe sa grosse queue sur la vulve de Belle : « regardez les gars, elle aime la bite, la putain ! ».Les grosses bites à la main s’activent à se branler devant le cul de Belle : «  vas y regarde toutes ses bites  et sors la langue ! ». Belle regarde derrière. Elle voit une dizaine de queues sorties se branler. Elle sort sa langue. «  vas-y, montre bien ta chatte maintenant, tu mouilles du dindon ! » Un black n’en pouvant plus vient lui gicler sur les seins. « ah, il a déjà éjaculé ! » s’exclame Rodolphe. «  on va rentrer dans le camion, il fait pas chaud. toi Belle, en Levrette dans la cabine et tu ne bouges pas ! » Belle se met en position la dizaine de camionneurs. Rodolphe s’exclame «  vous pouvez branler vos queues devant elle, cette chienne de pute, mais vous ne  la fourrez pas. je vais chercher son mari, Pierre ». Rodolphe et Patrick arrivent avec Pierre. Ils montent. Pierre voit Belle à quatre pattes, le cul bien en l’air, et cette dizaine de camionneurs, la queue sortie, se branler tout doucement devant elle pour ne pas gicler. Ils reluquent tous sa pute de femme. Patrick ordonne à Pierre de se mettre à poil « on verra l’effet que ça te fait et moi je vais filmer ». Pierre est à poil et reste debout…Rodolphe, se rapproche de Belle pour frotter sa queue contre sa chatte de pute, devant les camionneurs, la bite à la main. Pierre regarde la scène. Patrick filme et dit : « une bonne pute ta femme, elle aime déjà qu’on lui frotte une queue sur le dindon. Pierre, tu penses qu’elle mouille ? tu nous diras ! ». Pierre voit toutes ces queues de camionneurs gonflées se rapprocher de Belle pendant que Rodolphe continue à frotter sa bite. Rodolphe dit au portugais poilu. «  vas-y, elle va commencer à te branler ». La main de Belle s’active sur la queue et fait sortir ce gros gland. «  vas-y, suce la pute ! ». Elle engloutit et crache sur la queue. Elle lui malaxe les couilles, elle sait que la giclée en sera plus importante. Pierre regarde sa femme pomper cette grosse queue.Les bites s’activent et se dressent. Certains se malaxe le bout de la pine face à cette pute. Rodolphe la pelote et lui bouffe les tétons en bougeant ses gros seins : «  quelle poitrine de truie ! ». Il décide de commencer à se branler entre ses gros nichons. elle suce activement le portugais, un black lui lèche la chatte copieusement en passant sa langue sur son trou du cul. Patrick demande au portugais en train de se faire sucer : «  si tu veux enculer Belle, il faudra d’abord sucer le mari ! ».Pierre dit : «  non, ce n’est pas possible ! ». Pierre debout, décontenancé, voit arriver le Portugais : «  j’ai envie de l’enculer ta pute de femme ! ». Il s’agenouille et prend la queue de Pierre en bouche. Il commence à le pomper lentement. La queue de Pierre reste molle. Patrick filme le cul de Belle la pute, en levrette, face au mari. Pierre voit le gros cul de sa femme, en levrette. Patrick demande à trois routiers de se branler activement sur sa croupe. Ils s’activent fermement. Patrick : «  regarde ta cochonne de pute, ton garage à bite, on va lui faire asperger son gros cul de foutre ! ». L’albanais se rapproche. Patrick ordonne : «  uniquement trois coups de queue en levrette, après tu te branles sur son cul. On veut voir une grosse coulée de foutre arriver sur son cul ». Pierre commence à bander et Patrick  lui dit : «  vas-y, fourre trois fois ta pute de femme et après Rodolphe lui mettra trois coups bien profond dans le cul. tu la lécheras ensuite, Pierre ». Rodolphe pilonne trois fois le cul de cette pute de Belle. Il a envie de se décharger bien au fond de son vagin, mais c’est lui le meneur. Il ressort sa grosse queue de la moule écartée de Belle. Elle se remet en levrette. Là, les jets de trois queues de camionneurs viennent taper la croupe de Belle. Le foutre dégouline sur sa raie et sur sa chatte bien ouverte. Patrick dit à Pierre : «  alors ça te plait ? tu penses qu’elle mouille ta pute ?! va lui lécher la moule et dis nous ».Belle sent le foutre couler sur ses orifices. Elle sent également cette odeur de sperme et de cul mêlé.Le portugais poilu dit à Pierre : «  je vais pilonner ta pute en missionnaire, pour bien lui ouvrir le dindon. Après, on la fera baiser à la chaîne en mode vide couilles ! elle n’a pas beaucoup sucé de bites non plus, hein Pierre ? ». Belle, sur le dos, vois le cul du portugais gros et poilu lui pilonner la moule. Elle aime voir ce cul s’appliquer à faire rentrer cette queue au plus profond de son vagin bien ouvert. Rodolphe : «  la salope, elle se fait saillir une pute de jument ! ».Rodolphe indique au portugais : «  sors ta bite et frotte lui le clitoris escort diyarbakır deux,trois fois et enfourne la mieux que ça ! donne lui des coups de bite profond à cette pute ». l’italien Alberto s’était mis le ventre face à la bouche de Belle pour se faire sucer sa grosse queue. Il l’enfournait avec sa main et se servait maintenant de la bouche de Belle en mode vide couilles. Il prenait sa bouche pour un vagin, lui infligeant des coups de reins dans son gosier. Belle était utilisée comme une chienne à foutre. Patrick filme. Pierre : «  je ne t’ai jamais vu aussi excitée, salope ! ».Pierre entend le bruit de gorge de Belle en mode vide couille et le bruit de sa moule humide, sa femme ouverte comme une jument. Les couilles du portugais claquent sur la vulve de sa pute de femme. Pierre a les yeux fixés et la bite dressée. Patrick lui dit : «  tu n’as pas honte ? on va te faire enculer devant ta femme, ça va la changer! ».  Un black ouvre le cul de Pierre pour l’enculer. Belle doit baver sur la queue surdimensionnée du noir et à chaque coup de bite et sucer cette grosse queue de black au gland rose. Il y a maintenant la queue devant le camion. Une vingtaine de routiers se sont rapproché. Patrick s’exclame : «  en levrette la pute à camionneurs ! ». Belle se met en levrette. « cambre toi mieux et le cul bien ouvert ! ». Patrick met les mecs en file indienne, à la chaîne, en mode vidange de couilles. Le premier agrippe la croupe de Labelle et la maintient bien par les poignées d’amour pour la pilonner bien au fond. Il décharge en disant « sale pute ! ». Une quinzaine de routiers la prennent à la suite. Belle est toujours en levrette. Sans relâche, tout le monde ejacule du foutre épais au fond de son vagin, sur le clitoris et sur sa moule déjà bien tapissée de sperme. Pour les derniers, un floc s’entend mêlé de foutre et de coup de queues en rut. Belle a la chatte totalement ouverte. Rodolphe rajoute : «  attends, je te remets ma grosse bite dans ton pot de pute devant Pierre ». Il baisse le bassin au maximum derrière Belle pour lui taper ses couilles bien au fond. Rodolphe s’exclame : «  là, tu la sens bien sale pute ? ».  Belle s’exclame : «  j’ai un peu soif. je vais chercher de l’eau dans la cabine… ». Le sol est recouvert de giclées de foutre. Deux camionneurs sont installés dans la cabine, «  vous avez de l’eau ? ».«  oui mais contre une pipe la pute ! ». Belle a maintenant la tête au milieu de leurs jambes. Elle suce les deux grosses queues : «  vas-y décalottent nous à fond et presse nous la pine on adore ! ».  Belle presse ses deux grosses bites contre sa langue. Un des routiers lui tient la queue de cheval pour mieux maintenir sa bouche en action, le rythme s’accelére. Belle à la bite au plus profond de sa gorge. Dans un râle, le routier luidécharge trois énormes jets dans sa gorge.L’autre camionneur lui dit : «  vas-y avale tout ! tu sens bien sperme, sale pute ? allez écarte ta chatte, je vais t’installer sur le  gros levier de vitesse maintenant que tu as la chatte bien élargie ! ». Il fixe la croupe Belle entre le levier et le siège et crie : «  Pierre vient voir ta pute ! une vrai garage à bites ! ». Pierre passe la tête dans la cabine. Le deuxième camionneur dans la cabine, Marcel, sort sa grosse queue et l’enfourne dans le trou du cul de Belle. Elle gémit. Il ressort sa bite et fait cracher Belle dessus. Puis, il lui enfourne jusqu’à la garde. Il sent sur sa grosse queue ce cul bien serré. Il veut la sodomiser comme une pute en chaleur, le levier enfoncée dans sa chatte .Deux chauffeurs albanais s’emparent de Belle, l’un dans la bouche et l’autre l’autre dans le fion. Elle a la rondelle bien dilatée par les gros coups de bite et le levier de vitesse du camion lui fouille le vagin. Un des deux albanais se termine dans un râle en lui tapant ses couilles bien au fond du fion pendant que sa grosse verge lui gicle au fond de son trou du cul. Les deux Albanais décident de la ramener à l’arrière du camion. Ils la portent de chaque côté, les jambes écartées le trou du cul bourré de foutre. Elle est suspendue sur les bras des hommes, les cuisses tenues le dindon bien écarté. Ils arrivent à l’arrière de leur camion et là un black se place derrière, pour lui enfoncer son énorme queue de poney dans son cul plein de sperme. Rodolphe se place devant voulant de nouveau lui pilonner la chatte. Belle est comme suspendue, le croupion en l’air et bien maintenue. Elle se fait ramoner le trou de balle. La grosse queue épaisse de Rodolphe lui rempli la chatte. Elle est maintenant offerte et maintenue comme une dinde à fourrer. Elle sent les deux énormes queues lui remplir ses deux orifices. Les deux pines se tortillent, l’une dans la chatte l’autre dans le cul.Belle sent les deux grosses queues se frotter entre son vagin et la paroi de son anus. Elle gémit. Ils la maintiennent pour mieux la fourrer en profondeur. Rodolphe sort et frotte sa queue sur la chatte de Belle. Elle regarde cette énorme queue lui rentrer dans sa chatte. Belle écarte bien son dindon pour bien recevoir sa pine. Le beau black avait quand à lui giclé une énorme dose de semence diyarbakır escort dans la rondelle de Belle.  Rodolphe lui demanda de se mettre en levrette pour voir ce jus sortir de son petit trou en s’exclamant : «  quelle pute à routiers ! ». Il vida ce jus dans un verre pour le faire boire à Belle. Il décide ensuite d’organiser une ronde de queue autour de sa bouche. Un des albanais tapote déjà sa queue sur les lèvres Belle :  « tu vas tous nous sucer ! ». Il y a une quinzaine de bites. Belle est à genoux, la langue sortie, pour commencer à lécher toutes ces queues exposées devant sa bouche de putain. Les camionneurs, la queue à la main, sont autour de Belle. A genoux, elle sors sa langue comme un appel à les sucer à plusieurs. Elle ouvre sa bouche et enfourne une première grosse pine à droite puis l’autre à gauche. Elle s’active à les sucer simultanément pour les faire bander comme des taureaux, Rodolphe se masturbe énergiquement devant ce spectacle, et s’exclame : «  fais sortir leur jus bien chaud rapidemen t ! Il y en encore une dizaine autour de toi. suce et en même dis nous j’aime sucer de la bite ! ».Belle s’active.Les deux queues ne tardent pas à déverser leur foutre dans sa bouche. La langue de Belle est tapissée de sperme. Les deux hommes agitent leur queues pour faire dégouliner les dernières gouttes de foutre sur le visage de Belle. Trois nouvelles queues se font copieusement croquer le gland par Belle, la bouche déjà pleine de jus. Des râles d’hommes se font entendre. Les routiers cherchent sa langue pour fourrer leur pine dessus. Le mari de Belle, Pierre, regarde la scène de toutes ces queues dans la bouche de Belle et autour d’elle. Pierre est toujours debout et à poil. Rodolphe lui dit : «  alors tu vois ta charmante épouse adore vider les couilles avec sa bouche aussi ! ». Les hommes déchargent tout leur sperme comme une fontaine au dessus du visage de Belle. Elle gobe toute cette semence, pour l’avaler rapidement. Belle fourre de nouveaux glands dans sa bouche et malaxe les couilles pendantes des routiers en rut.Elle active ses mains aussi sur de belles queues tendues qui lui giclent dans les mains et simultanément dans la bouche. Belle ne peut s’empêcher de de pousser un cri de truie en chaleur.Tout ce foutre dégouline sans interruption. Toutes les queues cherchent à se frayer un chemin pour lui limer la bouche ou se frotter sur ses gros nichons. Belle est utilisée comme un vrai chienne à foutre, elle est devenue une fontaine napée de jus chaud.Rodolphe « vas y, suce les tous, ils vont te recouvrir de tout leur foutre ! » et il oblige Pierre à filmer cette scène.Rodolphe demande à Pierre de prendre un verre pour récolter le sperme sur le corps de sa pute et lui demande de tapisser sa croupe et de lui fourrer ce jus dans le cul et la chatte béante et bien ouverte de sa pute de femme. Rodolphe, lui dit : «  tu vois ta femme est une dinde à foutre ! ». Rodolphe met à contribution Pierre pour tenir les queues prêtent à gicler et lui demande d’enfourner lui même la queue dans la bouche de sa pute à camionneur.  Il sent ces grosses queues se gonfler dans sa main pour décharger dans la bouche de sa femme. Rodolphe veut que Pierre prennent également les plus grosses queues de poney pour les enfourner lui même dans la rondelle de sa petite pute au cul bien serré. Il regarde et voit cette grosse queue gicler sur le fion de Belle. Rodolphe demande à Belle de s’empaler la chatte sur un black allongé à la queue bien épaisse. Il lui travaille le dindon. Rodolphe fouille en même temps le trou du cul de Belle Rodolphe demande à deux camionneurs de se mettre devant elle. Belle branle maintenant deux queues. Elle malaxe bien les couilles et fais rebondir sa croupe pour bien sentir la queue du black.Rodolphe dit à Belle : «  vas-y, suce leurs couilles après ils vont se retourner tu leur suceras cul en t’appliquant sur la rondelle ! ». Pendant ce temps, Rodolphe se délecte du spectacle et enfonce deux doigts dans la rondelle Belle bourrée de foutre. Elle en gicle en ouvrant son cul.Rodolphe décide de mettre Belle en levrette pour la saillir comme une jument. Il demande à plusieurs camionneurs de se mettre derrière sa croupe. Deux des routiers remonte la croupe de Belle pour la tenir comme brouette. Chaque camionneur la pilonne comme une dinde. Il lui fourrent leurs gros glands à la chaîne. Belle est utilisée comme une dinde à fourrer. Les jets dégoulinent sur sa croupe en brouette, ça gicle et ça sent le foutre, la crème de couilles. Rodolphe demande à plusieurs camionneurs de lécher la belle pute. L’un lui fourre sa langue dans la bouche, deux autres sont en train de téter ses tétons et deux langues lui lèche la chatte d’un côté et l’anus de l’autre. Elle sent le souffle de ces cochons en mode léchage. Belle regarde ces queues se branler en tribu. Elle est l’objet des mâles. On les entend se branler pendant qu’elle se fait lécher. Rodolphe : «  t’aime te faire lécher par ces cochons de routiers, hein ? une vraie putain à langue de cochons. allez-y enfoncez lui votre langue, elle a le cul ouvert ! ».Belle encaissait les coups de bites à la chaîne sans rechigner mais elle avait hate que cette virée sur l’autoroute prenne fin. Les chauffeurs quant à eux profitaient de cette pute gratuite à diposition, le plus longtemps possible. Ces routiers etaient sympas et la soirée de Belle etait loin de se terminer.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32