cette salope de Kahina

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

cette salope de KahinaDes jours s’étaient écoulés depuis l’évènement de la piscine. Je n’avais pas revu Kahina mais je savais qu’elle habitait mon quartier. Sa mère et elle habitait dans une maison au jardin laissé en friche dont les hautes herbes faisaient le bonheur de tous les chats en rut. Cet été là je ne faisais pas grand chose; trois fois par semaine j’allais prêter main forte à mon oncle Didier qui tenait un bar dans le centreville, ce qui finançait mes sorties et me permettait de boire des coups à l’oeil. A plusieurs reprises j’étais passé devant la maison de Kahina sans succès, la faute à pas de chance, elle ne paraissait pas sortir souvent de chez elle.Dans mon lit mes nuits étaient fiévreuses; je m’imaginais toutes sortes de stratagèmes pour la rencontrer et je fantasmais sur tout ce que je pourrais lui faire ensuite. Mon sommeil se trouvait régulièrement envahi de rêves érotiques qui se terminait parfois de façon salace. Je me réveillais au beau milieu de la nuit en sueur, à bander comme un damné avec du sperme sur les draps.Quoi qu’il en fut, une quinzaine de jours s’écoulèrent avant que ne se produise un petit miracle. Karim un habitué du bar de mon oncle et qui par ailleurs m’invitait parfois en soirée me confia après quelques verres de trop qu’il voyait souvent Kahina en compagnie d’un monsieur d’une cinquantaine d’années et qui l’exhibait en pleine nuit au bursa escort niveau d’une aire d’autoroute sur les bois de Chantefort. Je connaissais ce bois qui se situait à quelques minutes de voiture en dehors de la ville. L’information me piqua comme une morsure de serpent. Ce fut comme une tempête qui souffla à l’intérieur de moi.Il vit mon air interessé.-Passe chez moi ce soir je t’expliquerai tout…Je passais à l’appartement de Karim, une garçonnière dans un immeuble pour célibataire pratiquement à côté du bar de mon oncle. Il m’ouvrit et il y avait deux autres mecs que je connaissais pour avoir fait nos scolaritées dans les mêmes établissements.-Momo…Mouss…-Vinz… comment vas tu?…-je crêve de chaud. La température ne retombe pas…-Nous aussi cette canicule ça nous tue…Je m’assis sur l’un des grands canapés en cuir noir que Karim affectionnait particulièrement lorsqu’il ramenait une fille chez lui.Karim ramena sodas et boissons fraiches sorties tout droit du frigo. Il ne buvait jamais d’alcool chez lui.-Cet après-midi j’ai raconté à Vinz de ce qui se passait du côté du bois.Les deux autres se mirent à rire d’un rire gras plein d’alcool et de cigarettes.Mouss s’enfonça dans le canapé.-Elle s’est mise avec un vieux. On suppose qu’il s’est engagé à lui payer ses études. En attendant elle est sa chienne perso. Il l’exhibe dans les bois à 4 pattes en la tenant bursa escort bayan en laisse.Je me représente Kahina offerte comme ça, comme une chienne. Mes jambes se mirent à flageoler.-Le vieux l’exhibe tous les jeudis et samedis soirs, ce soir on est jeudi. Elle y sera…On monta tous les 4 dans la vieille 309 de Momo. Les bois de Chantefort ne se trouvaient qu’à 5 kms et on atteint très vite l’aire d’arrêt. Plusieurs voitures se trouvaient déjà garées et il fallait atteindte à pied une petite clairière assez difficile d’accès et je la vis elle en train de sucer un type bedonnant d’un certain âge. Ce spectacle me rendis fou. A côté se trouvait un type très grand et très costaud. Je compris qu’il était là pour la sécurité. A côté de celui-çi se tenant un monsieur à chapeau dont on distinguait difficilement les traits malgré une lanterne posée au sol. Le bedonnant était en train de peloter la poitrine de Kahina; des seins énormes qui lui tombaient bien en dessous du nombril ,ornés de très larges alvéoles. La lanterne éclairait ce spectacle magnifique. Tout autour nous étions entourés de vastes et très hauts acacias. Je remarquais les mecs tapis derrière les buissons en train de se branler. A mon tour je sortis ma queue et en fis autant, tout comme Mouss et Momo. Quand à Karim il s’approcha du costaud et du vieux à chapeau et leur donna quelque chose avant de escort bursa rejoindre Kahina et le bedonnant.A son tour il lui malaxa ses énormes mamelles avant de lui pincer les tétons ce qui fit la fit gémir très fortement. Elle se mit à trembler de tout son corps. Le bedonnant lui remplissait la bouche de sa petite bite dont il savait néanmoins se servir. Karim ordonna à Kahina de s’allonger par terre sur le dos. Il en profita pour se mettre sur elle afin de se branler entre ses loches éléphantesques. Le bedonnant quant à lui se fit bouffer les couilles, un traitement dont il ne résista pas longtemps; il déchargea sur le visage de Kakina une bonne rasade de foutre avant de se relever et se rhabiller. Désormais seul avec Kahina Karim accentuait ses coups de reins entre les grosses mamelles. Pendant de longues minutes il fit coulisser sa bite coincée dans cette perverse poitrine avant de décharger à son tour sur le beau visage de cette salope de Kahina. Elle étala le sperme sur tout son visage avant de se lècher les doigts comme s’il s’agissait d’une sucrerie. Quant à moi ,Mouss et Momo, nous avions fertilisé le sol de nos semences ,ce qui n’était pas la façon de faire de tous au vu du nombre de capotes usagées par terre.Nous récupérâmes de nos émotions une fois dans la voiture. Je regrettais laintenant de ne pas avoir participé mais il fallait payer un droit d’entrée pour profiter pleinement des beaux atours de Kahina et ce soir-là je n’avais pas un sou vaillant.Ce n’était que partie remise de toute façon, Karim nous promit une petite soirée privée chez lui spécialement avec elle…Ca promettait d’être vicieux…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32