la femme de mon vieux

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

la femme de mon vieuxJ’avais 25 ans, nous étions en plein été et il faisait chaud. J’étais en séjour depuis deux jours chez mon père, mais il avait dû s’absenter pour la journée. Ça sonne à la porte, il est déjà onze heures, à peine réveillé j’enfile un short et je pose le doigt sur l’interphone. – C’est Martine ! Me dit elle. Avec mon père un peu coureur j’avais l’habitude de changer régulièrement de belle mère. Sans dire un mot, j’ouvre puis apparaît une femme brune, cheveux mi-longs environ 1m60 et dans les 50 ans avec un grand sourire.- Oh bonjour, tu dois être F… ton père m’a beaucoup parlé de toi et j’étais impatiente de te rencontrer.- Donc vous c’est Martine et vous êtes sa nouvelle copine ! – C’est bien ça, je suis venu pour voir si tout se passait bien et pour récupérer quelques affaires.- Faites donc..Je la laissai à ses occupations et rejoins la salle de bain pour passer aux miennes. Tout en me déshabillant pour passer sous la douche je pensais à ce sourire chaleureux et la façon dont je l’avais reluqué de la tête aux pieds avec un acceuil plus que moyen. – Quel con ! Cette jolie femme ne m’avait rien fait et moi je m’étais comporté comme un vrai gougea. Mais bon, moi au réveil hein !! Bref je devais me faire pardonner. Sous la douche, l’eau fermée, les mains dans les cheveux, le shampoing dans les yeux, j’entends la porte de la salle de bain s’ouvrir.- Oh pardon ! Je n’avais pas entendu l’eau couler, je prends un truc et je ne regarde pas.(mdr, ne pas regarder quand cette dite salle de bain est à la sauce italienne et qu’elle ne fait qu’une avec la douche)- No prob, vas y. Quelques secondes passent puis elle s’en va. Je sors, me sèche, m’habille. A peine je franchis la porte que je tombe nez à nez face à elle enveloppée dans une serviette.- A mon tour et pas de blague, toi tu ne rentres pas hein !- Non non ! (lol)Il fait tellement chaud que je reste en short et torse nu. J’entends l’eau quelques minutes – F… Est-ce-que je peux te demander un petit service tuzla escort bayan ? J’approche à lors de la porte close – Oui vas-y !- J’ai d’énormes coups de soleil dans le dos et ils me font mal, tu peux venir me passer de la crème ?- Oui mais…?- N’ai pas peur, entre ! Dans une moiteur brumeuse, elle est là, face à moi, la serviette autour de la taille les deux bras croisés sur une poitrine volumineuse et ferme. D’un signe de tête elle me montre la bouteille de lait après soleil et se tourne en me disant : – N’hésite pas ! Tout en étalant la mixture sur son dos, mes mains descendirent sur le creux de ses reins pour remonter sur sa taille, jusqu’à ses omoplates. Au fur et à mesure, mes mouvements s’élargissaient et je remontais sur le flanc de ses côtes. Mes doigts effleuraient plusieurs fois le renflement de ses seins. Ses soupires me faisait comprendre que mes massages l’apaisaient. Surtout quand elle finie par se détendre un peu plus et posa ses mains sur le mur. Je pouvais ainsi voir que sa poitrine était toujours en place, ferme et très certainement siliconée .L’invitation était trop forte, je repassais mes mains glissantes encore et encore sur le pourtour de ces deux jolies belles pommes toutes rondes. Mes mains passèrent sur les bords, puis, bientôt au-dessus. C’est quand elle me dit qu’elle n’avait mal que dans le dos que je revins à moi. Un peu honteux je me retira pour partir. Lui tournant le dos, elle me pris par la main.- Mais non, ce n’est pas grave, tu m’as fait un bien fou et je vois que toi aussi le soleil n’a pas dû t’épargner.En me retournant, elle était face à moi et sans aucune pudeur, les seins à l’air et luisants.- Je suis une curieuse et n’ai pas pu m’empêcher de regarder quand tu étais sous la douche, ton dos, ça a surement dû piquer aussi.Pendant qu’elle me-parlait elle s’était enduite les mains de crème et tout en restant face à moi les passa délicatement dans mon dos. Elle ne pouvait faire autrement que de se presser contre moi. escort tuzla Ses seins me caressaient le bas du torse, je me mis très vite à bander et elle s’en aperçu aussi très vite.- Je suis vraiment trop curieuse, c’est mal et (ses mains sont maintenant dans mon caleçon, sur mes fesses) je n’ai pas vu que ça, (elle se tourne pour être sur ma droite) j’ai aussi vu que tu te rases (sa main est maintenant sur ma bite) et tu m’excites.Impossible de résister, à ses doigts vraiment très doux et très glissants. Elle passe du gland au couilles, des couilles au gland.Son autre main n’est pas en reste, elle fait des vas et viens sur et entre mes fesses et titillant parfois mon anus. Elle s’accroupie et descend mon short. Sa serviette en profite pour tomber.Elle est maintenant à côté de mon chibre qu’elle observe de très prêt à me branlant fermement mais doucement, je sens de même, une phalange s’immiscer dans mon anus. Elle descend jusqu’à mes couilles pour les saisir avec ma verge. Je bande comme un âne. Elle me sert tellement fort que j’ai l’impression qu’elle va exploser. Avec le regard d’une gourmande et la pointe de sa langue elle lèche ma tige de tout son long, plusieurs fois, pour atterrir sous mon gland et tourner tout autour. C’est en une fraction de seconde que je me retrouve dans sa bouche. Elle s’arrête, me regarde et roule une énorme pelle à mon gland. Je me retire, car je vais jouir. Un peu étourdi, je me penche pour l’embrasser. Mais elle me pousse tranquillement pour me faire mettre sur le dos, allongé sur le tapis de bain. Debout au-dessus de mon visage, elle se masturbe et je peux mater une jolie chatte fraîchement rasée, charnue et mouillée.- Tu m’as tellement excité tout à l’heure avec ta bite sans poils et ton air de dominant, que moi aussi je me suis rasée et j’ai dû élaborer un plan pour que viennes à moi et maintenant, bouffe là ! Pendant qu’elle se baisse pour poser sa moule sur ma bouche je me dis que mon père est tombé sur une sacrée salope, tuzla escort bayan nympho. Elle use complètement de moi, elle frotte sa chatte partout, mon nez, ma langue, mon front, mon menton, tout y passe. Pendant qu’elle écarte ses lèvres, je ne sais plus si je lui bouffe le con, le cul ou les doigts et je me branle fort aussi.Après une bonne dizaine de minutes intenses dans une noyade entre apnée et breuvage de mouille, elle m’emmène dans le salon. Et comme une vraie cochonne en pleine démonstration, elle se positionne à l’envers, les jambes sur le dossier, la tête en bas. Régalé par le spectacle, m’apprêtant à la manger à nouveau, elle saisie mes mains pour les poser sur ses joues.- Tu m’as bien bouffé, à toi maintenant, baise ma bouche ! Tout en la tenant de chaque côtés de la tête, ma bite, demi mole, joue avec son visage puis rentre un peu dans sa bouche. C’est bon, humide et chaud et je commence à limer tout doucement sur quelques centimètres et de plus en plus profondément. Je sens bien ce point de rupture qui la fait tousser, mais quand je me retire, elle me gobe à nouveau. Alors, je m’enfonce encore un peu plus, elle tousse déglutie, bave, gémie, mais comme une soumise elle ne se retire pas. Pourtant je vois bien qu’elle en chie un peu. Ces bras ne sont même plus ballants, mais elle se doigte, signe qu’elle est vraiment excitée par la situation. Machinalement, j’accélère le mouvement et à chaque poussées mon gland tape sur le fond de sa bouche. Et puis sur un râle de plus, ça gorge s’ouvre et ma queue passe en entier. Son nez est maintenant sous mes couilles, presque dans mon cul. Je vois sa gorge se déformer avec mon gland. Je me retire plusieurs fois mais elle ouvre toujours encore plus grand alors je la baise sans ménagements.Je sens mon gland gonfler par l’excitation, le point de non retour est passé, je ne peux plus me retenir alors, comme une bête, je m’enfonce au plus profond de ce tube et en expulse ma semence. Comme si je gavais une oie. Son ventre se contracte plusieurs fois, je la sens déglutir, je me retire sur un dernier gémissement, son visage est maculé de bave et de foutre. Elle souffle fort, l’antre de ses jambes et le dossier du canapé sont eux aussi trempés, elle a jouis.Le téléphone sonne….

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32