Le concours 3

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Adult

Le concours 3Par chance mon mari ne s’est pas réveillé, même s’il a momentanément cessé de ronfler.Mes deux baiseurs se sont rhabillés et s’apprêtent à partir. « Je te laisse les deux clips sur le bureau, tu pourras les montrer à ton mari » me dit le caméraman avec un petit clin d’œil. « Et bonne chance pour le concours ! »Marc me salue aussi, en me tendant la main qu’il referme avec insistance sur la mienne« Et puis si tu veux tourner un trio avec mon cousin, préviens Thomas, on te fera un prix d’ami…. »Et ils sortent. 15h58Doucement je réveille mon mari qui émerge avec difficulté. Il marmonne quelques mots incompréhensibles et se prend la tête dans les mains dans une effroyable grimace.« Oh putain, j’ai le crâne qui explose… » Je lui prépare deux Ibuprophènes qu’il avale d’un trait et il monte directement se coucher.Ses migraines sont rares mais souvent terribles, il ne supporte plus la lumière ni le bruit…je sais que je ne vais pas le revoir avant demain matin.Tant pis je vais m’occuper seule de télécharger la vidéo sur le site québécois avant 17h, même s’il ne l’a pas vue.Le téléchargement est long car la vidéo est en HD, alors j’en profite pour revoir la scène de la femme mûre avec Marc et son cousin. Je m’imagine à sa place, prise en sandwich par les deux athlètes, sous les yeux de mon mari assis tranquillement dans son fauteuil, qui se délecte de voir sa femme offerte à deux inconnus montés comme des ânes.Mon dieu…si j’osais ? Il ne va jamais vouloir…Le téléchargement se termine, je sors du bureau avec de belles images plein la tête et finis la journée seule avec un plateau repas devant une série américaine sur Netflix. J’ai bien dû regarder 5 ou 6 épisodes d’affilée sans retenir grand chose tant le souvenir de cet après-midi de sexe me poursuit jusque dans mes chairs. Et surtout le sentiment de fierté que j’ai ressenti quand j’ai réussi à faire entrer entièrement dans ma gorge le baobab du bel étalon. Je suis en train de devenir une pro de la gorge profonde et ça m’éclate, moi qui n’ai jamais réussi à l’école et qui étais surtout archi nulle en physique-chimie, c’est une petite revanche bien superficielle mais qui flatte mon égo…4h03Je me réveille en pleine nuit, comme souvent, la vessie pleine. J’ai un peu abusé du thé hier soir et il est temps que je me soulage. Je me lève et m’aperçois que mon mari n’est pas dans le lit…j’espère qu’il n’est pas malade. Je soulage ma vessie et descends voir s’il est en bas.Salon. Personne. Cuisine. Personne.C’est en m’approchant du bureau dont la porte est entrouverte que je vois s’échapper la lumière bleutée et vacillante de l’ordinateur. Je pousse discrètement la porte et découvre avec étonnement mon mari en train de se masturber à toute vitesse, les yeux rivés à l’écran, sur la vidéo du concours.Première bonne nouvelle, sa migraine est passée !Je reste un peu et réalise que c’est la version longue qu’il est en train bahis firmaları de regarder…il se repasse même la fin en boucle, le moment où je fais jouir le caméraman dans ma bouche, et éjacule bruyamment dans ses mains en balbutiant quelques doux mots à mon égard« Quelle salope…putain….mais quelle salope ! »Je remonte prestement à l’étage, profitant de mes pieds nus pour ne faire aucun bruit et il me rejoint dans le lit où je fais semblant de dormir, se rendort aussitôt…et repart dans ses ronflements.Je sais alors que ma nuit est finie. Je redescends avec l’envie de vérifier si avec le décalage horaire les votes n’auraient pas commencé au Québec pour le concours et m’installe au bureau dont je nettoie avec un kleenex le fauteuil souillé par mon cochon de mari.Les commentaires sont excellents sauf qu’il ne peut y avoir aucun vote : j’ai téléchargé la mauvaise vidéo, celle de huit minutes…quelle cruche ! Mon mari va être furieux, nous sommes disqualifiés.Pour me changer les idées avant qu’il se lève, j’ai mis le réveil à 6h30 pour qu’il ait le temps de se préparer avant d’aller bosser, et surtout pour ne plus repenser à ma bourde, je mate un peu de porno en me caressant négligemment, presque par habitude.Après un rapide tour d’horizon, je n’ai plus qu’une obsession, revoir la vidéo du trio avec Marc.Je repasse plusieurs fois les sodomies et les doubles pénétrations sur la femme blonde et surtout la fin où les deux mastards lui inondent la bouche de foutre avant que son mari ne vienne l’embrasser goulument….Je m’offre un bel orgasme avec mes doigts, rêveuse….et réalise que mon mari va bientôt devoir se réveiller.J’en profite pour lui préparer un café et lui apporter au lit, comme une bonne épouse. Il va falloir quand même lui dire….C’est après sa douche que je prends mon courage à deux mains pour lui annoncer ma terrible bêtise.À mon grand soulagement cela ne le perturbe pas plus que ça.« C’est pas bien grave ma chérie… »Il semble même d’excellente humeur et se replonge dans ses documents pour revoir un peu ce qu’il avait préparé pour ses rendez-vous du jour et part travailler après m’avoir embrassé tendrement.Quel drôle d’oiseau celui-là…Seule à la maison j’ai fantasmé toute la matinée sur mon projet de trio avec les deux blacks, impossible de penser à autre chose… j’ai une envie folle d’appeler le caméraman pour voir avec lui. Je lui laisse un message pour qu’il me rappelle quand il a le temps et fais un peu de repassage en repensant à la scène avec Olivia de Tréville, cette incroyable beauté sodomite.Je sursaute quand mon téléphone portable sonne et je me précipite comme une ado qui attend son premier flirt pour décrocher. C’est Thomas !« Bonjour Louise, tu m’as laissé un message ? »« …oui…c’est au sujet du trio avec Marc et son cousin… »« Tu veux le faire ? »« Oui… »« Ton mari est ok ? »« Je ne lui en ai pas parlé…. »« Et le concours, kaçak iddaa t’as des nouvelles ? »Je lui explique.« Mince, c’est dommage….enfin toute cette histoire aura au moins permis qu’on fasse connaissance… »« …. »« Ok j’appelle Marc aujourd’hui et je te tiens au courant, bises »« Bises Thomas »Après manger j’essaye de faire une petite sieste sur le canapé mais rien à faire…Je file au bureau et je passe l’après midi à mater des dizaines de films des catégories « interracial »,« cuckold wife », « BBC threesome », « BBC gangbang »…et je me régale à voir toutes ces salopes blanches mariées se faire défoncer les trous pendant des heures, hurler leur bonheur, boire du foutre à la petite cuiller et en réclamer toujours et encore en sautant comme des folles sur les sexes énormes de leurs partenaires.Il faut que je m’entraine, ça fait bien longtemps que mon cul n’a pas été pénétré par une telle barre chocolatée. Je ne sais plus si ça lui est même déjà arrivé.Je visite les sexshops en ligne et me commande deux énormes godes noirs de 11 inches sur ventouse. Je choisis la livraison express. Je les reçois après demain. J’ai hâte…Au moment même où je clique sur « payer la commande », mon téléphone sonne. C’est Thomas.« Ce serait bon pour vendredi après midi à Bordeaux, chez Marc »Je saute de joie sur mon siège ! Ça arrive même plus tôt que prévu.« Ok pour moi ! »« Est-ce que tu m’autorises à prendre quelques images ? »Le petit coquin…« Oui, si ça reste privé »« Je te le promets….Tu viendras seule ? »« Oui »« Ok je passe te chercher chez toi à 13h30 vendredi »« D’accord »Ma chatte dégouline. Je me repasse des vidéos pour me faire une énorme branlette.Mercredi 9h14Le facteur arrête son véhicule jaune devant mon domicile. Il me porte un colis. LE colis, avec les deux monstres. Je n’ai même pas commandé de gel et quand je déballe les deux merveilleux sexes noirs en plastique, je me dis qu’il va falloir que je me mette au travail bien vite. J’ai deux jours pour me préparer.Je monte les escaliers en courant, le paquet à la main, me déshabille en vitesse et me fais couler un bain. Pendant que l’eau chaude embrume la salle de bain je les regarde goulument et en fixe un au carrelage de la baignoire.Il tient parfaitement malgré sa taille et son poids. Je suis contente que la ventouse ne soit pas en toc comme c’est parfois le cas.Je remplis facilement ma bouche de salive et entreprends de le sucer, à genoux dans la baignoire à moitié pleine d’eau bien chaude. Je retrouve de suite toutes mes sensations et d’une parfaite inclinaison de la tête je le sens gagner du terrain dans ma gorge, entrant entièrement en moi.Je suis devenue une championne, une pro de la gorge profonde ! C’en est même incroyable de facilité. Je touche mon cou pour sentir la bosse qui le déforme. J’ai l’impression de l’avaler jusqu’aux poumons et un rapide coup d’œil dans le miroir confirme d’une image folle cette kaçak bahis impression. Le gode xxl a totalement disparu dans ma bouche, on devine à peine la ventouse que je frôle avec mon nez collé au carrelage mural.Je recommence pour voir si j’y arrive à chaque fois et le passage se refait sans problème, comme si ma gorge était faite pour ça. J’y arrive maintenant d’une seule traite, le ressors, le remets, branle ma gorge au passage. J’ai l’intime conviction d’être devenue une sorte de super héros, je suis euphorique.J’éteins l’eau. La baignoire est pleine. Je regarde ma salive sur le gode avec une grande admiration pour moi-même. Il faut que je m’occupe de mon cul maintenant.Je saisis le deuxième gode et le plante sur le bord de la baignoire en émail. Il tient bien lui aussi. Je m’amuse, lui mets des petites tapes pour le voir danser sur son socle.Je passe un peu de mousse dans ma raie et je lui présente mon anus, le faisant parler, avec une voix de petite fille.« Bonjour Monsieur le gros méchant gode, je suis affamée, tu ne veux pas me donner à manger s’il te plait ? »Et je m’empale dessus en m’écartant bien les fesses. Il faut que je force, que j’y mette tout mon poids et l’engin passe en moi douloureusement au départ.Mais une fois installé jusqu’à la moitié, mon cul devient un feu d’artifices de sensations, mon cul me fait jouir, je saute carrément sur le gode, je suis tellement excitée que je glisse dans le bain et d’un coup sec m’empale sur l’énorme bite jusqu’à la ventouse en m’asseyant dessus.C’est une véritable décharge électrique qui me secoue alors, je crie, plus de peur que de mal, j’ai l’impression d’être remplie par un tronc d’arbre et je pose un doigt sur mon clitoris qui explose instantanément, délivrant des jets puissants dans le bain, que ma chatte libère enfin. Je fais pipi en suivant, tellement la sensation est merveilleuse, me vide la vessie, le cul envahi jusqu’à l’estomac.Cette première matinée de gymnastique est prometteuse. Je me fais la promesse d’en faire un peu tous les jours pour entretenir ma ligne.Le lendemain matin, alors que je refais un peu d’exercice, je décide de me filmer pour en avoir une trace. J’installe une petite caméra sur pied et m’enregistre en train de m’enfiler les deux godes jusqu’à la garde et de les faire glisser délicieusement dans mes orifices.Je cours au bureau faire le montage sur l’application vidéo de l’ordi et malicieusement j’envoie une version de 50 secondes à Thomas, via son mail, avec la légende :« Je suis prête pour demain »Une demie heure plus tard il me répond« Tu vas te régaler ! »J’en meurs d’envie.Vendredi 13h15. Je suis déjà devant chez moi à fumer des clopes, seulement vêtue d’un long manteau rouge avec rien dessous. Comme un paquet cadeau facile à déballer. Je suis en surexcitation absolue, je boue dans mon corps.Je me suis juste fait des couettes pour m’imaginer en petite fille salope, me suis bien maquillée avec un gros rouge à lèvres de pute.Et puis j’ai pris des accessoires dans une petite valise. Les deux nouveaux godes bien sûr, mais aussi ma laisse, mes menottes, mon bandeau et mon masque vénitien. Je veux la totale !

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32