Les courses

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Les coursesJ’étais au supermarché pour faire quelques courses et ce n’est pas mon activité préférée. Alors j’en profite pour mater et me faire un avis sur les ménagères qui parcourent les rayons. Je mate les décolletés avantageux, les croupes généreuses, les silhouettes ondulantes.Ce jour là, je remarque une femme qui n’a pas sa place dans les allées du magasin. Plutôt bourgeoise d’une quarantaine d’année en tailleur jupe, blonde aux cheveux courts avec des mèches, avec de grands yeux bleus souriants. De jolies formes mis en valeur par sa tenue moulante, les seins généreux serrés dans son corsage et un cul bien enveloppé dans sa jupe serrée. A plusieurs reprises je la croise et à chaque fois elle me lance un regard souriant qui donne envie d’aller à sa rencontre.Enfin, mes deux trois articles récupérés, je me dirige à la caisse où une nouvelle fois je retombe sur cette femme.C’est elle qui m’aborde.- Excusée moi Monsieur, mais je suis dans la gène pour payer, j’ai oublier mon porte monnaie, pourriez vous me dépanner et nous nous arrangerons après… Avec un grand sourire sexy et un regard qui en disait long.J’étais très surpris. Ça puait l’arnaque à plein nez, mais mignonne comme elle était et bien foutue, j’avais envie de voir ce qu’elle proposait. Elle n’avait que trois articles, alors je lui proposais de passer avec moi à la caisse.Je payais et ramassais tous les articles dans un sac et sortais du magasin. Elle me suivait. Ma voiture était sur le parking.- Je vous ramène avec vos courses et on règle ça ?Elle ne se défila pas comme je l’imaginais, pour remettre le remboursement à plus tard, et elle s’installa sur le siège passager en remontant sa jupe assez haut et je devinais qu’elle portait des bas. J’en profitais pour la reluquer et me demandais quand elle allait me fausser compagnie avec ses commissions. Elle m’indiqua la route et me fit stationner pas très loin du magasin devant un petit pavillon.- Je vous offre un verre en plus pour vous remercier ? me proposa-t-elle et elle descendit. Je pris le sac tekirdağ escort de courses et la suivis. Encore une fois j’imaginais tomber sur un grand balaise avec qui je renoncerai à discuter et je rentrerai chez moi la queue entre les jambes.Mais pas du tout, il n’y avait personne chez elle. Elle retira sa veste et me laissa entrer. Elle me débarrassa du sac et de mon blouson et m’invita à rentrer dans le salon et à m’installer dans le canapé. Elle allait et venait pour sortir les verres et un bol de petits gâteaux sur la tables basses. Je l’observais, ses seins remuer sous son chemisier, ses jambes déambuler et ses fesses rouler à chaque mouvement. Elle vint s’installer à côté de moi me proposant de choisir l’une des boissons des bouteilles qu’elle avait posé. Je choisis un whisky. Il fallait que je provoque quelque chose. Pendant qu’elle nous servait, je posais ma main au bas de son dos et lui caressais les reins en glissant sur ses fesses.Elle ne dit rien et ne se poussa pas pour échapper à mes caresses. Elle pivota pour se tourner vers moi et me donner mon verre. Ma main restait sur elle et suivait sa courbe pour se retrouver su sa cuisse. Je la glissais sous sa jupe et remontais sur son bas. Je sentais la jarretière, puis sa peau. Elle se redressa et attrapa le bas de sa jupe pour la remonter en se tortillant. Elle découvrait ses bas, son porte jarretelle et son tanga noir. J’admirais l’ensemble en sirotant mon whisky. Elle déboutonna son chemisier découvrant sa poitrine généreuse enserrée dans son soutien-gorge de la même collection. Puis ses mains passèrent sur moi pour ouvrir ma ceinture, déboutonner mon pantalon et se glisser sur mon sexe et le caresser. Je la regardais et la laissais faire. Je bandais. Elle sortit ma queue dressée et me masturbait en me regardant toujours souriante. D’une main je tenais mon verre, de l’autre je commençais à lui caresser la poitrine, à tirer sur les bonnets de son soutien-gorge pour sortir ses seins et coincer ses tétons entre mes doigts. Elle semblait escort tekirdağ aimer ça.Elle lâcha ma queue pour enlever son chemisier et son soutien gorge. Topless, elle repris ma verge et mes couilles pour continuer de les caresser. Elle s’écarta de moi pour se pencher dessus et venir les embrasser. Assis dans son canapé, un verre à la main, je sentais ses lèvres et sa langue glisser sur mon gland, ma queue et mes couilles et me prendre en bouche. Elle entreprit des va et viens en me suçant divinement. Je la regardais aller et venir sur moi. A genoux sur le canapé, la jupe remontée, je lui caressais les fesses et les cuisses. J’entrepris de faire glisser son tanga pour lui retirer. Elle me suça encore un peu et se releva, son tanga tendu entre ses cuisses, elle finit de le retirer.Elle fini de me déshabiller aussi et se glissa entre mes cuisses écartées. Elle se serra contre moi et entoura mon sexe de ses gros seins et les serra dessus. La tête penchée sur le côté, elle me regardait et glissait sur moi en remontant sur ma bite qui se noyait dans sa poitrine. Elle me prodiguait une formidable branlette espagnole. Sortant sa langue pour la passer sur mon gland à chaque réapparition. J’entourais son visage de mes mains et lui inclinais la tête pour qu”elle me reprenne dans sa bouche et me pompe. Je l’accompagnais sur ma queue et lui enfonçais ma bite dans la gorge.Elle arrêta de me sucer et m’enfila une capote. Elle se redressa et me tourna le dos et s’empala sur ma queue toute raide. Elle s’agitait sur ma bite se l’enfilant toute entière dans sa chatte. Je lui caressais les fesses. Mon index effleurait son anus. Je le mouillais de ma salive et lui glissais en elle. J’alternais les mouvements, un coup de reins pour lui pénétrer la chatte et un coup de doigt dans le cul. Elle gémissait à chaque pénétration, de plus en plus fort. Notre plaisir montait. Je la poussais en avant, à 4 pattes sur la table basse. je me redressais derrière elle et la prenais ainsi, la besognant bien fort par derrière. Elle tekirdağ escort bayan gémissait de plus en plus fort. Je tapais contre ses fesses et claquais contre sa peau. Je l’agrippais par les hanches. La tirais par les cheveux. Lui glissais mon pouce dans l’anus. Elle en réclamait encore, par des oui ! plus fort ! encore ! Je continuais de la baiser. Elle s’écroula sur la table en poussant un grand cri de jouissance. Elle s’avança légèrement pour faire sortir ma bite. Mais elle gardait la position à 4 pattes bien cambrée et une fois avoir retrouvé ses esprits, elle chatouilla mon gland de ses fesses en me disant doucement: “mets la moi…”Je pris ma bite gonflée et dure et la dirigea entre ses fesses vers sa petite étoile. Mon gland sur son anus, je le poussais en elle. Elle gémissait entre ses lèvres serrées. J’entrais en elle. Je l’enculais. Je poussais ma queue en entier en elle. Elle poussait dans l’autre sens pour la faire rentrer. J’étais en elle, contre ses fesses. Je ne bougeais plus. Je lui malaxais les seins. Elle ondulait du bassin doucement, faisant glisser ma bite dans son cul. La position était de plus en plus confortable et maintenant je glissais en elle, allant et venant dans son anus. Mon sexe serré en elle je la sodomisais. Elle gémit de plus en plus fort. Elle s’agitait de plus en plus. Ses seins rebondissaient à chaque coup dans son cul. J’allais jouir. Elle m’avait sucé, s’était empalée sur moi par la chatte et le cul. Maintenant je voulais jouir sur ses gros seins, balancer tout mon jus sur elle. Je me retirais doucement de ses fesses et lui dit de s’allonger sur le canapé en serrant ses seins l’un contre l’autre. J’enlevais la capote et me masturbais sur elle. Elle me fixait, attendant mon explosion de foutre. Ça ne tarda pas. Je giclais sur ses seins et dans son cou. Même son menton en reçu quelques gouttes. Elle se caressait les seins avec mon jus.Puis elle se releva et alla se rincer sous la douche. Moi je me rhabillais et fis le trie des courses.Elle revint nue enveloppée dans un petit peignoir. Nous nous dîmes au-revoir et à une prochaine fois au supermarché.Je ne lui demandais rien pour les courses, j’en avais eu bien plus qu’imaginé.Et maintenant, je me rends volontiers faire des courses et je fais souvent un détour après.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32