Mon homme invite ses amis à jouer au poker…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Mon homme invite ses amis à jouer au poker…J’ai adoré de lire cette histoire (Céline )Bonjour, je m’appelle Laurie. J’ai 24 ans, je mesure 1m60, j’ai les cheveux châtains foncés et les yeux verts. J’ai un corps très désirable si j’en crois les remarques dont je fais l’objet : un 90C et des petites fesses bien rondes et fermes. Je prends grand soin de mon corps : je vais chez mon esthéticienne une fois par semaine, je fais du jogging et du fitness et surtout, je fais en sorte d’être bronzée toute l’année (les voyages au soleil ça aide !). Bon sauf une toute petite partie de mon corps reste un peu plus blanche que les autres : mon homme adore quand j’ai la marque du string que je porte à la plage. Je vais vous raconter une soirée très spéciale qui s’est déroulée il y a peu.Avec mon chéri, Nicolas, nous sommes ensemble depuis 2 ans maintenant. Nico à 28 ans et un excellent poste au service qualité d’une grande entreprise de la région. Pour ma part, je travaille également dans une entreprise connue et reconnue du coin, mais au service marketing. N’ayant pas d’enfants, nos revenus sont plus que confortables ce qui nous permet de vivre dans un superbe appartement au centre de Lyon. De plus, Nico est très regardant sur ma façon de m’habiller. Il tient à ce que je sois toujours habillée de façon très élégante, bien coiffée et maquillée, bref très féminine… et à la fois très sexy. Il m’offre régulièrement des vêtements de grande marque. Mais tous ont un petit détail qui fait la différence : un décolleté profond, une jupe très courte et fine ou un haut suffisamment transparent pour que l’on distingue légèrement ma lingerie au travers (si ce n’est pas mes aréoles car vu ma poitrine, je me passe facilement de soutien-gorge…). Il veut donner l’image d’une femme hyper sexy, classe et aguicheuse, mais aussi inaccessible les autres. Il aime par-dessus tout que ces messieurs me regardent et fantasment sur moi, que mes collègues de boulot me fassent des allusions plus ou moins évidentes sur ma poitrine ou mes fesses etc… Le soir, il adore que je lui raconte dans les détails si des hommes m’ont dragué durant la journée. Et je dois avouer… que j’adore ça ! Et puis il faut reconnaître que c’est le rêve de toute femme, de se faire couvrir de bijoux, de fringues, de lingerie haut de gamme et de se faire désirer par tous les hommes aux alentours, le tout avec la bénédiction de son amoureux non ? Pour en revenir à ma petite histoire, ce soir là Nico avait invité ses amis de longue date à jouer au poker à l’appart. Une fois par mois depuis qu’on est ensembles, chacun d’entre eux reçoit les autres à tout de rôle. Ils sont déjà venus plusieurs fois chez nous. Mais peu intéressée par les cartes et leurs discussions de mecs, je m’étais toujours arrangée pour m’éclipser et en profiter pour sortir avec Carole, ma meilleure amie. L’occasion idéale pour allumer quelques types en broîte et se raconter les derniers potins avec les copines ! En prévision de cette soirée, j’avais demandé sa carte bleue à Nico. Comme à son habitude il souhaitait que je sois la plus sexy possible pour pouvoir tout lui raconter le lendemain, donc ce ne fût pas très difficile de l’obtenir. Je suis partie faire quelques boutiques durant l’après-midi. bahis firmaları Je suis revenue à l’appart avec tout l’attirail de la femme fatale. Nico commençait à préparer l’apéro car ses amis n’allaient plus tarder. Enfin l’apéro, façon de parler… Il y avait plus de bière qu’il n’en faudrait pour une équipe de rugby complète ! J’ai sauté sous la douche et je me suis préparée comme j’aime le faire. Chaque détail compte quand on part en boite avec ses copines pas vrai ? J’avais profité de la journée pour passer chez l’esthéticienne afin d’être toute douce de partout. Vu la robe que j’avais choisi c’était vraiment indispensable! Comme d’habitude en plus des jambes, j’en avais profité pour me faire épiler le minou comme Nico aime le voir : plus aucun poil, mis à part un ticket de métro assez fin. Enfin prête, je suis sortie de la salle de bain pour le rejoindre et lui montrer ma tenue. Assis sur le canapé, occupé à couper des rondelles de citron, il ne m’a pas vu arriver dans son dos. Quand je lui ai dis de se retourner, je n’ai même pas eu le temps de croiser son regard. Ses yeux me déshabillaient déjà mais semblaient rester bloqués sur ma poitrine. Et pour cause. J’avais choisi une robe noire, avec un décolleté qui tombait à mi chemin entre le dessous de mes seins et mon nombril. Plus ample sur le décolleté, le tissu formait de petits plis qui simulaient une très légère épaisseur de tissu. Mais la robe était tellement fine, qu’on distinguait très légèrement mes seins au travers. Entre deux plis, on pouvait deviner mes tétons si on s’approchait un peu. Et puis comme en plus je pointe naturellement autant vous dire que l’effet était garanti. Ma première idée était de mettre un soutien gorge noir également, mais comme c’était une robe à dos ajouré, il m’a fallu y renoncer. Ce dos ajouré et ce tissu ample donnait de plus une superbe vue sur les côtés de ma poitrine. Il aurait suffit que je me baisse à peine et mes seins se retrouvaient dehors. Naturellement bien bombés, ils tenaient parfaitement et formaient deux globes bien ronds. Le regard de Nico me fît comprendre que j’avais fais le bon choix. Il lui fallut quelques secondes pour que ses yeux quittent ma poitrine pour se diriger plus bas. Apparemment il ne fût pas déçu non plus par ce qu’il y vit. La robe était courte et aussi serrée sur mes cuisses et mes fesses qu’elle était ample sur mes seins. Le tissu tendu la rendait encore plus transparente. Cette fois on distinguait clairement ma lingerie dessous. Noire elle aussi, elle contrastait avec mes ma peau, bien que celle-ci fût bien bronzée. – « Waooooww ! Alors là tu fais très fort ! C’est absolument magnifique… Tu es presque nue en fait ?!- Non faut pas exagérer regardes » :Je me retournais alors et me cambrais en me tenant au dossier d’une chaise. Nico avait une vue parfaite sur mon cul et mes jambes. La robe, tendue à son maximum, ne cachait rien de mon micro string. Enfin de mon cul tout simplement puisque le triangle de tissu était vraiment minuscule, et la ficelle si fine qu’elle se perdait rapidement entre mes fesses. Le fait de me cambrer remonta aussi la robe de plusieurs centimètres, laissant apparaître le haut de mes bas noirs auto-fixants. Si je ne me penchais kaçak iddaa pas, il devenait (un peu) plus difficile, comme pour mes seins, de distinguer mon string et mes fesses. A moi d’en jouer le mieux possible…- « Olala mais tu vas te faire violer là c’est pas possible ! dit-il en riant.- Je crois deviner que ça te plaît alors ? Tu penses que j’ai de quoi chauffer quelques mecs ce soir ?- Euuuh là je pense que tous les gars de la broîte vont pas te lâcher de la soirée. Bon courage pour calmer les plus entreprenants avec cette tenue. Enfin tu es superbe comme ça, j’ai déjà hâte à demain pour t’écouter me raconter ta soirée !- C’est promis, tu auras les moindres détails ! » lui dis-je en faisant le tour du canapé pour l’embrasser. Évidemment en me penchant et en croisant mes bras derrière sa nuque, mes seins se retrouvèrent libres de tout rempart. Le décolleté, trop ample ne cachait plus rien. Nico en profitas pour glisser une main et tenter d’att****r un de ces globes de chair offerts. Je l’arrêtai aussi sec. Pas question qu’il me tâche avec le jus de citron qui recouvrait ses mains. Et puis la sonnette venait de retentir. Ses amis venaient d’arriver.- « Tu peux leur ouvrir ma chérie ? Le temps de me laver les mains et de ranger ça et je prends le relais.- J’y vais ! »Je couru à petits pas vers la porte d’entrée. La robe qui me serrait les cuisses ainsi que mes talons m’obligeaient ne rendaient pas la chose évidente. Il parait qu’il faut souffrir pour être belle non ? Je me suis placée derrière la porte, et l’ai entrouverte en ne présentant que mon visage à nos invités. Comme si je voulais vérifier que c’était bien eux avant d’ouvrir. Je reconnu aussitôt Olivier, un grand gars costaud et très beau gosse de surcroît. Suivaient Sébastien et Thomas que tout le monde appelle Tom. Je les connais bien désormais, on a souvent fait des soirées tous ensemble et on est même partis aux Seychelles l’année dernière pour les 30 ans de Seb. J’ouvrais la porte et m’effaçait derrière elle pour les laisser entrer.- « Salut Lolo ! » s’exclamèrent t-ils.- « Coucou ! » répondis-je, tout en refermant la porte derrière Tom. Ils se retournèrent vers moi pendant pour me faire la bise pendant que je refermais la porte. Mais aucun d’entre eux ne fis pas ou se pencha vers moi pour cela. Durant quelques instants ils semblaient comme bloqués de la même façon que Nico juste avant. Me regardant de haut en bas, Olivier finit par se rendre compte de la situation et dit en riant et très fort pour que Nico resté dans la cuisine l’entende :- « Et ben ! Si c’est pour être reçu comme ça, on va faire tous les prochains pokers ici Nico ! »Ils rirent tous les trois et finirent par se pencher pour m’embrasser sur la joue. Je riait également, contente de voir que le choix de ma tenue semblait en troubler plus d’un. Nico arrivait au même moment et finissait de s’essuyer les mains avec un torchon. Ils se firent une accolade et Seb donna à Nico la de vin qu’ils avaient apporté. Ces quatre amis là étaient vraiment très proches.- « Ahaha ! Malheureusement pour toi Laurie va s’en aller. Mais ne t’en fais pas je vais prendre soin de toi… et de ton portefeuille !! – Tu nous quittes cette fois encore Laurie ? Décidément tu ne feras jamais kaçak bahis un poker avec nous alors ? » répondis Olivier, visiblement déçu mais essayant de ne rien laisser paraitre.- « Et oui, Carole ne devrait pas tarder à m’appeler d’ailleurs. Mais je vous fais confiance, quand je vois l’argent que vous pariez à chaque fois et le nombre de bouteilles que vous descendez je ne pense pas que vous allez vous ennuyer ! » lui dis-je.Olivier et Seb acquiescèrent en riant. Tom le plus timide des trois, n’écoutait que d’une oreille et semblait plus intéressé par ce qui se trouvait derrière les plis de mon décolleté. Il se força à rire également pour ne pas se faire remarquer, mais ne vis pas que je l’observai du coin de l’œil. Entrevoir un peu plus mes seins semblait être la seule chose qui l’intéressait à ce moment. Il a toujours été celui dont je me sentais le moins proche. Plutôt maigre, il était bien moins beau que Seb et Olivier. Il commençait déjà à perdre ses cheveux et ne semblait jamais très à l’aise en compagnie de femmes. Nico m’avait confié un jour que Tom n’avait encore jamais couché ou fait quoi que ce soit d’un tant soit peu sexuel avec une fille. A 26 ans il était pourtant plus que temps… Nico les invita à le suivre pour rejoindre le salon et de s’installer autour de la table. Tom releva les yeux et croisa mon regard. Je lui souriais, mais il parut gêné. Il s’empressa de suivre ses collègues. Ils s’installèrent, chacun à sa place habituelle. Olivier faisait face à Nico. A sa droite se trouvait Tom et Seb à gauche. Seb était également costaud et assez charmant. C’était le bon vivant du groupe. Du genre à rire assez fort, il avait toujours une blague à raconter. Je me sentais assez proche de lui et d’Olivier, peut-être à cause de leurs physiques rassurants. Au moment où Nico distribuait une bière bien fraîche à chacun, mon téléphone sonna. C’était sûrement Carole qui m’attendait en bas de l’immeuble. Je m’éclipsai dans le couloir pour ne pas être dérangé par les rires de la joyeuse troupe qui avait pris possession de mon salon. Tout en discutant avec Carole, je pouvais voir Nico et ses amis par la porte vitrée séparant le salon du couloir. Et je distinguai aussi quelques phrases par ci par là. Olivier semblait insister pour que Nico me demande de jouer avec eux à la prochaine soirée, prétextant que les filles ne savent pas jouer au poker et que ce serait un bon moyen de rigoler. Seb rajoutait des arguments tout aussi peu crédibles, tandis que Tom, libéré de toute présence féminine dans la pièce semblait reprendre du poil de la bête. Il disait à Nico que j’étais vraiment super mignonne habillée « comme ça ». Sous entendu comme une salope quoi… Je me souviens avoir pensé qu’il ne manquait pas d’air de dire ce genre de choses alors que 2 minutes plus tôt il semblait se noyer dans mon décolleté. Et puis je me suis dis qu’après tout c’était certainement plus un compliment qu’autre chose venant de la bouche d’un garçon si timide.Après quelques minutes avec Carole je raccrochai, et ouvrais la porte du salon. Nico se retourna et dit :- « Ca y est ? Tu es partie ? »Un peu déçue et faisant la moue je répondis :- « Non… Carole m’appelait juste pour me dire qu’elle ne se sent pas très bien, elle préfère reporter notre soirée. Donc finalement je vais rester ici ce soir…»Seb et Olivier affichèrent un grand sourire, tandis que Tom avait repris son analyse détaillée de mon décolleté…La suite si vous aimezanonyme

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32